Les Deux Mondes Forum Index
Les Deux Mondes
Forum de RP médiéval fantastique
 
Les Deux Mondes Forum IndexFAQSearchRegisterLog in

:: Arrivée en douce... ::

 
Post new topic   Reply to topic    Les Deux Mondes Forum Index -> Le Fleuve Des Légendes -> Sur les vagues
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Moïra Tigrane
Pirates

Offline

Joined: 16 May 2008
Posts: 10
Localisation: dans ton ombre... retourne-toi !

PostPosted: Fri 16 May - 23:12 (2008)    Post subject: Arrivée en douce... Reply with quote

Moïra posa ses mains sur la barrière du pont, à quelques mètres de la proue de son navire, et se pencha sur l'océan tumultueux.C'était une nuit des plus belles. Un ciel éclairé par des milliers d'étoiles, et aucun nuage pour le voiler. En face de la jeune femme, à quelques kilomètres environ, les faibles lumières d'une cité. Le bateau viendrait bientôt se glisser dans un fleuve, il était temps de retirer le drapeau noir usé pour un beau drapeau vivement coloré, et flambant neuf.

Moïra se redressa, et déploya le large col de son manteau pour le relever autour de son frêle cou. Elle réajusta son tricorne d'un dizième de milimètres, avec un geste précis et élégant. Petit doigt relevé. Elle avait beau jouir d'une mauvaise réputation, cette capitaine pirate n'en était pas moins élégante et raffinée. On la disait prostituée, on la pensait sanguinaire et sans pitié, on la devinait fourbe et sournoise. Tout celà, elle l'avait déjà été... sauf la première mention. Elle avait de l'allure et un certain attachement aux vieilles valeurs, elle n'aurait jamais vendu son corps à qui que ce soit. Ceux qui la disaient de ce genre-là étaient jaloux de sa beauté froide, ou bien ne rêvaient que d'elle, avec un appétit certain. Rêvaient qu'elle ne les ligote, qu'elle leur fasse subir mille maux.Pour eux, ce serait un jeu. Pour Moïra... une carotide tranchée de plus dans sa collection, et on n'en parlerait plus.
Ces ignorants n'étaient que des idiots.



La Capitaine Tigrane quitta la barrière pour se tourner vers son beau navire. Un mousse s'endormait sur sa gratounette, en pleine corvée de nettoyage du pont. Il devait être alors trois heures du matin. Elle s'avança vers lui, et s'apprêta à lui dire d'aller se coucher, qu'il finirait demain... Mais elle se reprit, et au lieu de ça, leva sa botte et lui écrasa violemment les doigts. Il se redressa en hurlant, réveillant la moitié des barbares écroulés ci et là dans leur crasse. Moïra ne trouva rien d'autre à dire que celà :

- Continue de frotter, souillon, et plus vite que ça.

Pourquoi cet instant d'égarement ? La jeune femme se dit qu'elle finirait par devenir sensible au sort de ces malheureux. Elle devait à tout prix se reprendre, ne pas se laisser aller. Elle avait une réputation à entretenir, que diable...
Oui, le diable. Les rares survivants qu'elle laissait s'enfuir lors d'abordages sanglants, dans le but qu'ils racontent son histoire, la nommaient ainsi. Ils étaient les témoins de ses aventures, qui en avaient passionné plus d'un.

Moïra se rendit dans sa cabine, s'installa dans un fauteuil moelleux, et attendit dans la même position, pendant plusieurs heures, le discret lever du jour.


Last edited by Moïra Tigrane on Sat 17 May - 23:14 (2008); edited 1 time in total
Back to top
Visit poster’s website MSN
Publicité






PostPosted: Fri 16 May - 23:12 (2008)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Sïléa
Pirates

Offline

Joined: 16 May 2008
Posts: 8

PostPosted: Sat 17 May - 00:27 (2008)    Post subject: Arrivée en douce... Reply with quote

Une main grasse et visqueuse s'abattit brusquement sur l'épaule de Sïléa qui rêvassait en contemplant les vagues sur le bastingage. Le "Père Rougeaut", comme tout le comme le nommait, responsable des cuisines, venait de se rendre compte que la petite aide qui lui avait été assignée avait encore une fois disparu au moment ou il avait le plus besoin d'elle.

Il lui avait agrippé l'épaule si fort et si vite, que la petite n'avait pas eu le temps de l'entendre arriver. Elle devait être perdue très loin dans ses pensées, parce que le Père Rougeaut n'était pas vraiment discret quand il remontait les fines marches craquantes vers le pont, trainant son énorme bedaine avec lui ...

Amusé par l'exclamation de surprise de la jeune fille, il la tira derrière lui, insensible au fait qu'elle se prenant les marches dans le dos et la tête, et la jeta violemment contre le sol devant une une table et un tabouret. Sur la table était posée une quantité assez incroyable de pommes de terres, navets, carottes et poireaux.

Tu épluche ça ! Dépêche toi sale petite peste, ou j'me démerde pour qu't'aille te faire arracher les oreilles par le capitaine !

La fillette, effrayée à cette seule idée, se mit immédiatement au travail, épluchant, coupant, râpant et lavant à toute vitesse. Le capitaine était une femme qu'il valait mieux éviter d'énerver, elle avait le sang qui bouillait presque perpétuellement dans ses veines et aurait été capable de la faire lapider si elle apprenait qu'elle avait oublié d'éplucher une pomme de terre pour aller regarder les reflets sur les vagues ...

Longtemps elle s'occupa d'aider le cuisinier, rouge et transpirante à cause de la chaleur de ses feux et des efforts fournis pour passer entre son gros patron et les murs de bois, le tout en essayant de ne rien renverser et de ne pas se cogner contre le plafond incroyablement bas.

Une fois que tout fût prêt, il lui ordonna, avec un petit sourire sadique et fixant son regard porcin sur la petite, d'aller apporter leur part aux rameurs, puis de s'occuper du repas du capitaine. Sïléa grimaça et failli pousser un gémissement de découragement, mais elle s'exécuta.

Passant d'abord donner à manger aux rameurs, elle ne s'éternisa guère, détestant ces hommes grossiers et parfois violents qui s'amusaient toujours à lui faire peur ou à tenir des propos obscènes. Alors qu'elle repartait en direction de la cuisine pour prendre le repas du capitaine, elle croisa un mousse. Ils se sourirent rapidement, échangeant de simples salutations, mais un peu de gentillesse les rassurait toujours tous les deux, et ils ne manquaient jamais une occasion de se dire bonjour.

Se dirigeant ensuite vers la cabine du capitaine, son repas dans les bras, elle failli trébucher plusieurs fois, et vit à chaque fois sa vie défiler de avant ses yeux à une vitesse incroyable. Elle gratta doucement à la porte, et ayant entendu une voix lui permettre d'entrer, elle l'ouvrit et entra, fixant le sol.

Elle déposa le repas sur la table prévue à cet effet, et sans regarder la femme qui l'observait, elle fit une révérence.


Vo ... votre repas Capitaine ... a ... avec les compliments du Père Rougeaut qui vous souhaite un bon appétit.


Back to top
Moïra Tigrane
Pirates

Offline

Joined: 16 May 2008
Posts: 10
Localisation: dans ton ombre... retourne-toi !

PostPosted: Sat 17 May - 08:25 (2008)    Post subject: Arrivée en douce... Reply with quote

L' "Aile Rouge", rebaptisé l' "Aile Blanche" par une couche de peinture toute fraîche, s'était amarré depuis quelques heures à un port inconnu. Moïra s'étonna de ne jamais être venue ici. En ces terres, personne ne savait qui elle était. Elle y remédierait rapidement... Imbue de sa personne, la Capitaine n'aimait pas passer inaperçue, et laissait toujours sa signature derrière elle.

Alors qu'elle imaginait de quelles atrocités elle pourrait se rendre maîtresse, elle entendit gratter à la porte et fut tirée de ses rêves de sang. Elle grogna quelque chose d'incompréhensible, et une enfant pénétra dans sa cabine, un plateau dans les bras. La gamine n'osa croiser son regard et lui souhaita un bon appétit. Moïra ne répondit rien, se contentant de la regarder déposer son repas sur la petite table romane.
La Capitaine se leva, laissant glisser son manteau sur ses bras pour qu'il tombe sur le fauteuil. Elle était vêtue d'une longue nuisette blanche en soie, un peu transparente par endroits et décorée de fines dentelles. Ses cheveux courts et roux se dressaient de toutes parts sur sa tête, comme un feu de joie. De sa démarche planante, elle se rapprocha de la table, tira la chaise et s'assit devant son repas, qui était composé d'une petite assiette de fruits de mer, d'un plat de résistance au civet de lapin agrémenté d'herbes aromatiques, de champignons et de petits oignons, et d'une coupelle de fraises bien rouges, que l'on venait certainement d'aller chercher au marché le plus proche.
Pour une fois, elle ne balança pas le plateau par terre, car ce menu lui plaisait beaucoup. Tout était joliment disposé. Depuis que cette gosse avait été engagée aux cuisines, son repas était toujours impeccable. Quelle bonne recrue... Pour la remercier, elle lui adressa enfin un regard, la forçant à détacher le sien du parquet ciré.

- Coiffe-moi.

dit-elle d'un ton peu sympathique en désignant la commode, où était rangés divers accessoires de beauté et sa brosse à cheveux au manche en bois sculpté.
Sur ces mots, Moïra Tigrane détourna le regard pour se concentrer sur son repas. Elle dégusta avec plaisir les petits fruits de mer. La fenêtre de sa cabine donnant sur le port, elle s'amusa à regarder les marins des autres navires qui trimaient, portant de lourdes charges sur leur dos abîmé. Ses hommes à elle ne travaillaient pas ainsi. Pour l'instant, ils se baladaient dans la cité, en vue de repérer des bourgeois intéressants et de les détrousser. Pour leur argent de poche, que Moïra leur permettait de gagner... car le salaire qu'elle balançait dans leur crasse n'était pas très conséquent.

La jeune femme s'arrêta un instant de déjeuner pour poser le coude sur la table, l'air pensif. Celà faisait plusieurs semaines qu'elle n'avait pas mis pied à terre. Habituellement, elle descendait du navire avec le mousse, pour se promener. Mais ce jour-là, elle n'avait pas envie de voir sa petite tête sale traîner à côté d'elle. Elle fit alors entendre le son de sa voix qui était plutôt rare, à la gamine qui la coiffait :

- C'est quoi ton nom ? Au cas où on me le demanderait à terre... Tu vas m'accompagner.


Back to top
Visit poster’s website MSN
Sïléa
Pirates

Offline

Joined: 16 May 2008
Posts: 8

PostPosted: Sat 17 May - 15:27 (2008)    Post subject: Arrivée en douce... Reply with quote

Que ... que moi je vienne avec vous ? A terre et tout ? Euuh ... je veux dire oui, oui capitaine, bien capitaine !!

Les mains de la jeunes fille étaient tellement saisies de tremblements qu'elle devait se concentrer intensément pour ne pas emmêler les cheveux de la femme. Descendre à terre ... d'accord c'était bien, enfin sans doutes, elle n'avait jamais été autorisée à le faire depuis qu'elle avait été engagée sur ce bateau ... voilà des années.

Mais le faire pour accompagner le Capitaine ça c'était autre chose ... cette femme la terrifiait littéralement, elle avait une autorité à toute épreuve, un ton froid et sec quand elle parlait à ses hommes, et elle avait l'air de ce genre de femmes capables de tuer n'importe qui sur un simple coup de tête.


Je ... je ne sais pas comment je m'appelle, mais les gens du bateau me nomment Sïléa ...

La gamine se tût, laissant le Capitaine finir son déjeuné, elle avait terminé de la coiffer et s'était placée en retrait afin qu'elle soit tranquille, et attendait sans rien dire et sans faire de bruit qu'on lui dise qu'elle pouvait s'en aller ...

Mais d'un autre côté ça ne la dérangeait pas vraiment d'attendre ainsi ... le père Rougeaut attendrait aussi et ça le ferait enrager ...


Back to top
Moïra Tigrane
Pirates

Offline

Joined: 16 May 2008
Posts: 10
Localisation: dans ton ombre... retourne-toi !

PostPosted: Sat 17 May - 19:35 (2008)    Post subject: Arrivée en douce... Reply with quote

Moïra croqua dans une fraise pleine de goût, et la dégusta lentement, la savoura. Puis elle repoussa son plateau, se leva en repoussant sa chaise, et examina dans un miroir ovale ses cheveux flamboyants. Ses mèches rebelles avaient été domptées. Elle cercla ses yeux d'un épais trait noir, donna à ses lèvres une couleur rouge sang, puis entreprit de fouiller dans son placard à vêtements.

Comment allait-elle se vêtir pour sa promenade ? Un doigt songeur sur sa lèvre inférieure, elle hésita entre une robe bleu foncé au corsage parsemé de lacets de cuir noir et de dentelle, et entre une autre robe, légère, d'un vert pâle. Elle choisit finalement la robe bleue. Ignorant complètement l'enfant qui attendait dans un coin de la pièce et qui souhaitait certainement disparaître de cet endroit sombre et malsain qu'était la cabine du capitaine, Moïra retira sa nuisette et enfila la robe.

Ordonnant d'un coup de tête à Sïléa de lacer son corsage dans son dos, elle se remit face au miroir et se ravit en observant la forme généreuse que cette robe donnait à son décolleté. Un léger sourire se dessina sur son visage aigri. Moïra se trouvait belle, et ne manquait pas une occasion de se mettre en valeur. Etrangement, elle punissait tous ceux qui avaient le malheur de la reluquer... bien que ce soit certainement ce qu'elle attendait.

Elle se retourna brusquement vers Sïléa et la dévisagea d'un air sournois et antipathique. Puis elle se mit à hurler en montrant la porte de la cabine de son long et fin index manucuré :

- Eh bien alors, qu'est-ce que t'attends ? Va donc te décrasser le visage et te préparer ! Ne me fais pas attendre. Je serais à la passerelle dans cinq minutes.

Ne prêtant plus attention à la jeune fille, elle se saisit d'une cape sombre et enfila une paire de gants en cuir. A travers la fenêtre, le brouillard s'épaississait dans la cité...


Back to top
Visit poster’s website MSN
Sïléa
Pirates

Offline

Joined: 16 May 2008
Posts: 8

PostPosted: Mon 19 May - 14:23 (2008)    Post subject: Arrivée en douce... Reply with quote

Sïléa sursauta brutalement et bondit vers la porte, à la fois ravie de pouvoir sortir du champs de visions du Capitaine, et paniquée à l'idée de devoir se décrasser et se changer en aussi peu de temps ... Prenant soin de ne pas claquer la porte derrière elle de peur de mettre Moïra en colère.

Elle descendit à toute vitesse l'échelle instable qui la menait vers le recoin de la réserve des cuisine qui lui servait de cabine, attrapa une bassine d'eau claire et se nettoya le visage du mieux qu'elle pu, terrifiée à l'idée que le Capitaine puisse trouver à redire de son apparence.

Elle déballa tout son sac sur sa couche afin de pouvoir passer sa robe blanche, la seule tenue dont elle disposait mis à part celle qu'elle portait tous les jours, une robe toute simple même pas vraiment à sa taille ni réellement bien coupée, mais d'un blanc presque brillant qui se mariait à la perfection avec la chevelure de neige de la jeune fille.

Jetant un rapide regard à son reflet dans la bassine d'eau, elle couru jusqu'aux cambuses prévenir le Père Rougeaut de son absence. Il bougonna un peu mais étant donné que c'était un ordre du Capitaine, il ne pouvait pas lui en vouloir officiellement. Il lui donna une liste de denrées sur un vieux bout de papier et lui ordonna de trouver un moment pour tout acheter. Il lui tendit également une petite bourse en la menaçant de la faire frire pour le repas si elle ne lui ramenait pas une monnaie "convenable".

Une fois cela fait, elle se précipita sur le lieu du rendez-vous que lui avait donné le Capitaine. Essoufflée et les joues roses, elle se félicita d'être arrivée à temps ... le Capitaine était en train de sortir de sa cabine, éblouissante dans ses beaux atours.

Sïléa attacha la petite bourse à l'intérieur de sa manche, à l'abri des petits voleurs des rues, et cala la liste à l'intérieur.


[ Suite ici --> http://lesdeuxmondes.xooit.com/t28-Promenade-au-marche.htm#p49 ]


Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 16:57 (2019)    Post subject: Arrivée en douce...

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Les Deux Mondes Forum Index -> Le Fleuve Des Légendes -> Sur les vagues All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Create a free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Flowers of Evil © theme by larme d'ange 2006
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group